Voyage au coeur de la « Crypto Valley »

A Zoug, en Suisse, les entreprises spécialisées dans les monnaies numériques et la blockchain ne manquent pas. Rapidement, la petite ville s’est forgée le surnom de « Crypto Valley » et a été la première au monde à accepter les paiements en bitcoins. Reportage au paradis des crypto.

The House of Wines n’est pas une boutique de vin comme les autres. Sa singularité ne réside pas dans le contenu des bouteilles, soigneusement empilées, mais plutôt dans la façon de les acquérir. Ici, on peut payer en cryptomonnaie. L’autocollant « bitcoin accepted here », apposé sur la porte, est là pour en attester. « En un mois, cinq personnes ont déjà utilisé ce moyen de paiement, s’enthousiasme Albert Osmani, le propriétaire. C’est très simple d’utilisation », assure-t-il, tablette tactile en main, pour en faire le démonstration.

Zoug : première ville à accepter les bitcoins

Ce qui pourrait paraître extravagant ailleurs surprend en réalité à peine à Zoug. Cette petite ville suisse de près de 30 000 habitants a des airs de villégiature, avec ses jolies bâtisses du 19e siècle plantées sur les bords du Zugersee, un vaste lac de 39 km2, s’étirant jusqu’aux Alpes et sur lequel se croisent pédalos, paddle et planches à voile. Ne vous laissez pas berner par cette image d’Épinal. Zoug est aussi et surtout la première ville au monde à avoir décidé d’accepter les paiements en bitcoin pour ses services publics, à l’été 2016.

Lire la suite dans le Hors-série « Finance solidaire et innovante 2017 » de Socialter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *